l’eurythmie thérapeutique

Base de l’eurythmie thérapeutique et réalisation du travail thérapeutique.

 

1- Base: L’eurythmie thérapeutique se développa en tant que mouvement indépendant de thérapie basé sur l’art du mouvement connu sous le nom d’eurythmie.

A la différence de l’eurythmie artistique, l’eurythmie thérapeutique oriente son mouvement et son efficacité thérapeutique sur les processus devenus pathologiquesdans l’organisme humain. L’eurythmie thérapeutique n’est pas pratiquée sur des personnes en bonne santé.

 L’être humain se révèle au travers des quatre organisations qui le constitue.

 

Nous pouvons les observer et les différencier au travers du mouvement comme suit :

Organisation du corps physique : par exemple dans la posture, le maintien et l’orientation dans l’espace

Organisation des forces vitales : par exemple dans la fluidité et la plasticité, la plénitude du mouvement, l’élan, la lourdeur ou la légèreté du mouvement.

Organisation de la vie psychique : par exemple dans le tonus musculaire, la dynamique du mouvement, l’adresse ou l’habilité

Organisation du Je : par exemple dans la conduite du mouvement, l’impulsion pour engendrer le mouvement.

 

Dans l’organisme humain interagissent continuellement des processus de construction et de destruction.Chez une personne en bonne santé ces deux forces se trouvent en équilibre dans le fonctionnement de chaque organe. Dès que cet équilibre est perturbé apparaissent différentes maladies.

L’action de l’eurythmie thérapeutique sur ces processus est soit tonique et stimulante, soit structurante et limitante, restaurant les dynamiques anormales vers leur état sain d’origine.

L’eurythmie thérapeutique influence directement la dynamique de construction ou de déconstruction agissant principalement dans l’organisation des forces vitales.

 L’eurythmie thérapeutique est une thérapie par le mouvement, où celui-ci est consciemment dirigé pour influencer favorablement les processus physiologiques et fonctionnels du système nerveux, rythmique et métabolique.

 

Les moyens de l’eurythmie thérapeutique reposent sur les sons, phénomènes de la parole ou du chant transformés en mouvements. Dans cette mesure, les mouvements de l’eurythmie thérapeutique représentent une conversion « métamorphosée » des fonctions de la parole et du son.

Chaque phénomène  s’exprime par une forme de mouvement qui lui est propre. De la même façon des éléments tirés de la musique, puisés à l’eurythmie musicale peuvent être transformés en exercices thérapeutiques.

         Le travail de l’eurythmie thérapeutique consiste :

  • à aider le patient à trouver le chemin vers ses propres formes ou mouvements sains.
  • à stimuler les propres forces d’autorégulation.
  • Une perception personnelle est encouragée chez le patient au travers de l’apprentissage et de l’exercice personnel, de cette manière l’autorégulation et l’auto responsabilité vis-à-vis de sa propre santé sont éveillées et stimulées.
  •  L’élaboration individuelle de mouvements imagés agit sur un état de déséquilibre dans le corps.

L’eurythmiste thérapeute choisit les exercices à travailler. Le travail thérapeutique part de l’image du mouvement sain et, de cette manière, soutient le patient à trouver une relation efficace entre les exercices de l’eurythmie thérapeutique et son déséquilibre du moment. Le thérapeute informe son patient du déroulement de la thérapie. Il discute avec lui des conditions de sa réalisation ainsi que des buts à atteindre comme par exemple le fait de s’exercer régulièrement, le fait d’observer un temps de repos après les exercices, etc.

2- Réalisation du travail thérapeutique

L’eurythmie thérapeutique part de la position verticale qui exprime la stature propre à l’être humain. Elle peut aussi être exécutée, selon l’état du patient, assis ou même couché. Des mouvements du corps répétés ou des séquences de mouvements sont exécutés avec les mains, les bras, les jambes et les pieds et, suivant les besoins, des mouvements supplémentaires de marche, de sauts et de mouvements dans l’espace sont requis.Le thérapeute apprend au patient les mouvements eurythmiques: lesquels selon ses besoins lui seront montrés ou bien exécutés avec lui. Si possible, le patient exerce de façon indépendante le ou les mouvements enseignés. Le travail d’eurythmie thérapeutique s’exécute sans contact physique. Seul, dans des cas particuliers, le patient doit être soutenu dans ses mouvements ou même guidé.

Cela demande :

  • l’élaboration d’un constat eurythmique du mouvement.
  • Appliquer de façon compétente les moyens de l’eurythmie thérapeutique (exemple  des exercices préparatoires avec des balles, des boules ou des cannes, avec des rythmes, etc.).
  • Réalisation de la planification thérapeutique (disposition différenciée des moyens de l’eurythmie mentionnés plus haut).
  • Disposition des différents exercices de façon saine et équilibrée.
  • Adaptation de la planification au processus thérapeutique. L’évolution et les transformations du patient doivent être perçues et intégrées en permanence dans le déroulement du travail.
  • Accompagner et soutenir le patient dans ce processus d’apprentissage
  • Organisation temporelle des séances (structure, consultation et conseil pour pouvoir s’exercer seul).
  • Perception différenciée à cours, comme à long terme de l’action de l’eurythmie thérapeutique sur le patient

 

 a) Le soutien du processus.

L’eurythmiste thérapeute dirige l’entretien et sa durée, en prenant en compte l’âge du patient, sa capacité de compréhension et son autonomie

Cela demande :

  • Agencement d’un processus de traitement intègre.
  • Avoir des entretiens adaptés au patient
  • Observation empathique / compréhensive du patient en ce qui concerne le niveau physique, psychique, intellectuel et social.
  • Donner des indications spécifiques sur le processus thérapeutique adéquates à la compréhension du patient
  • Respecter et encourager l’autonomie du patient.
  • Stimuler une activité personnelle de l’exercice.
  • Encourager le développement de la conscience du vécu dans le mouvement

b) Limite de la méthode :

Lors de situations aiguës, lors de graves infections, de maladie très fiévreuses et de lourdes psychoses aiguës.

Dans les situations d’urgences, la médecine a la priorité sur l’eurythmie thérapeutique.

Directives:

Profil professionnel

Guide éthique Européen

 

Par la thérapie de l’eurythmie thérapeutique, le patient avec l’aide du thérapeute peut participer activement au processus de guérison et de ce fait assumer la responsabilité de façonner sa propre existence.