Les lieux de pratique

  • Dans les écoles et jardins d’enfants.
  • En cliniques et maisons de santé
  • En cabinets privés
  • Dans les maisons de retraite

L’eurythmie thérapeutique a un effet harmonisant et elle permet de rétablir certains déséquilibres. Elle favorise la régénération des forces vitales et agit positivement sur le bien-être, facteurs importants pour la santé individuelle. Les exercices sont adaptés au cas par cas à la mobilité physique, psychique et spirituelle du client.

L’eurythmie thérapeutique peut aider à soulager des douleurs et à stabiliser ou améliorer les désordres présents liés à la vieillesse. Les exercices en position debout et en marche lente permettent d’expérimenter son propre équilibre et renforcent la confiance en soi. Des exercices spécifiques, que l’on peut également faire en position assise, renforcent la perception corporelle propre et la présence d’esprit. Ils contribuent à l’amélioration de la réactivité et de la motricité fine.

L’eurythmie thérapeutique permet de lutter contre les troubles de la parole et également d’éviter un isolement progressif.

Ainsi, l’eurythmie thérapeutique agit chez les seniors non seulement en cas de maladie, mais également dans le sens de la salutogenèse, c’est-à-dire de la conservation de la santé.

  • Dans les établissements d’éducation spécialisés, des institutions de pédagogie curative et de sociothérapie.

Au cours du développement de l’enfant et en particulier dans les deux premières septaines, les processus psychiques et corporels sont encore très étroitement entremêlés. Des irrégularités, troubles et dysfonctionnements au cours du développement de l’enfant se manifestent dans les trois domaines de la marche, de la parole et de la pensée et peuvent empêcher l’enfant d’accéder à une activité saine d’imitation et d’apprentissage.

En pédagogie curative, des anomalies plus ou moins nettes se révèlent toujours dans le développement sensoriel et psychomoteur de la parole et la motricité globale ou fine.